Les régulateurs des jeux en France et en Belgique signent un accord de coopération

Actualités

2023-06-12

Benard Maumo

Le régulateur des jeux d'argent en ligne en France, L'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) et la Kansspelcommissie (KSC) en Belgique ont signé un accord de coopération unique. Dans le cadre de ce pacte, les deux régulateurs européens du secteur coopéreront pour renforcer leurs capacités de surveillance du marché.

Les régulateurs des jeux en France et en Belgique signent un accord de coopération

L'accord a été signé lors de l'événement du Forum européen des régulateurs des jeux (GREF) par la présidente de l'ANJ Isabelle Falque-Pierrotin et Magali Clavie, présidente de KSC, le 6 juin. Quelques jours plus tard, le 9 juin, Falque-Pierrotin a été élu par le GREF (Gambling Regulators' European Forum) pour présider l'organisation. Ce forum a été fondé en 1989, servant de point focal permettant aux régulateurs européens de communiquer et de coordonner leurs efforts. 

Cet accord entre ANJ et la Commission belge des jeux de hasard permet aux deux régulateurs de partager des données et de travailler ensemble sur des questions réglementaires France et Belgique. De plus, cet arrangement leur permettra d'effectuer des enquêtes conjointes et de générer des rapports correspondants.

Les fonctions essentielles de cet accord comprennent :

  • Procédures de licence
  • Réglementer les activités terrestres et applications de casino mobiles
  • Assurer la protection des consommateurs dans les deux pays

Dans le cadre de la protection des consommateurs, le document se concentre principalement sur les mesures visant à réglementer les publicités sur les jeux d'argent et à prévenir le jeu problématique. De plus, l'ANJ et la KCA travailleront ensemble sur des questions réglementaires plus particulières dans leurs juridictions respectives, notamment : 

  • Lutte contre la fraude aux jeux d'argent
  • Financement du terrorisme dans le secteur des jeux d'argent
  • Lutte contre le blanchiment d'argent

Pendant ce temps, les organismes de réglementation ont agi rapidement pour apaiser toute crainte concernant les violations d'informations. Ils affirment qu'aucune donnée personnelle ne fera partie du partage d'informations à des fins réglementaires. 

L'accord permet à l'une ou l'autre des parties de refuser une demande d'échange de données dans des situations particulières. Il stipule qu'un régulateur peut refuser de partager des données si les informations en question sont d'importance nationale. Alternativement, le régulateur peut refuser de partager des informations si cela peut compromettre toute procédure contre l'opérateur.  

Enfin, l'accord oblige les deux régulateurs à s'informer mutuellement en cas de modifications importantes de leurs cadres réglementaires. Avant de signer le pacte, l'ANJ française ont déclaré qu'ils criminaliseraient l'utilisation de photos d'athlètes dans des messages liés au jeu. Le régulateur affirme que cette décision contribuera à protéger les mineurs contre les jeux de hasard et les paris.

Dernières actualités

Les 5 meilleurs jeux de machines à sous sur 1xbet
2023-09-03

Les 5 meilleurs jeux de machines à sous sur 1xbet

Actualités